Title image

À propos

Les Ombres : le visage d’une génération

De la complicité de Margaux Blanchard et Sylvain Sartre à la Schola Cantorum de Bâle est né le projet des Ombres. Deux timbres, deux personnalités, une même curiosité pour les répertoires oubliés. La flûte traversière de l’un et la basse de viole de l’autre fusionnent et forment un son à l’identité unique, ingrédient fondamental complété par un éventail de disciplines et de compétences, allant du clavier à la direction d’orchestre : une complémentarité évidente, d’une vivacité communicative.

La double direction paritaire de l’ensemble reflète sa quête de diversité, de renouveau et de modernité dans l’approche du milieu professionnel. Intergénérationnel et engagé, le projet des Ombres se développe, de la musique de chambre à l’opéra en passant par le théâtre jeune public, dans une quête d’excellence et le respect de valeurs éthiques chères à ses fondateurs.

L’ensemble se veut un catalyseur d’énergie de la jeune génération de musiciens. Impliquées dans la relève et l’émergence, Les Ombres développent chaque saison un ambitieux programme d’insertion professionnelle (JOBE) qui encourage la transmission entre musiciens confirmés et jeunes talents de demain. C’est grâce à cette ouverture que des artistes à la renommée désormais internationale ont pu faire leurs premières scènes : les révélations lyriques des victoires de la musique classique Éléonore Pancrazi et Marie Perbost, ou encore la révélation soliste instrumental Théotime Langlois de Swarte. Plus qu’un engagement professionnel, c’est une volonté artistique forte des Ombres que d’être le réceptacle des sensibilités et des personnalités de chacun des musiciens avec lesquels elles collaborent. L’épanouissement individuel au service du collectif est une richesse pour l’ensemble et son projet artistique.

Le geste de l’émotion, la concordance des temps

L’ensemble développe depuis sa création un réseau de diffusion et de partenaires contribuant à la valorisation et à la diffusion du patrimoine musical baroque français et européen. Soucieux de sa relation avec le public, l’ensemble place l’émotion au coeur de ses propositions.

L’énergie du geste, le souffle du dialogue, le travail de la lumière, les choix des répertoires et du rythme : la poésie de la performance façonne un programme dont l’harmonie et l’architecture doivent émouvoir le spectateur. Parce qu’elles proposent une approche définitivement novatrice du concert, qui travaille autant avec la musique qu’avec l’affect et les sens, Les Ombres sont une figure de proue de la scène baroque.

Cette approche humaine, sensorielle et pluridisciplinaire du répertoire ancien révèle les échos de notre présent avec le passé. En le mettant sur scène en musiques et en images, Les Ombres inscrivent le baroque dans le monde contemporain et font résonner les grands enjeux de notre époque à la lumière des siècles passés. Les couleurs, les atmosphères, la poésie, l’harmonie qui se dégagent de leurs créations accompagnent le spectateur dans la découverte d’un répertoire méconnu et l’invitent à contempler cette bouleversante concordance des temps.

Les programmateurs désireux d’offrir de nouvelles expériences artistiques engagées dans une politique de développement des publics, font confiances aux Ombres : résidence croisée au Centre de musique baroque de Versailles et au Centre culturel de Rencontre d’Ambronay de 2021 à 2023 ; résidence au Festival des Nuits Musicales d’Uzès ; artiste-associé à la Fondation Singer-Polignac ; et très bientôt en résidence à l’Arsenal de Metz.

La Caisse des Dépôts est le mécène principal des Ombres.
L’ensemble bénéficie du soutien de la DRAC et de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
L’ensemble est en résidence au Centre culturel de rencontre d’Ambronay dans le cadre du dispositif de résidences croisées mis en place sur l’ensemble du territoire français par le Centre de musique baroque de Versailles.
Les Ombres sont « artistes associées » à la Fondation Singer-Polignac et en résidence aux Nuits musicales d’Uzès.
L’ensemble est membre de la FEVIS et de PROFEDIM.

Région Occitanie Logo
Drac Occitanie Logo
logo-nuitsmusicales

Direction musicale

MBLANCHARD-crédit-Julien-Condemine
Direction musicale

Margaux Blanchard

Distinguée par plusieurs mentions, et parmi les plus jeunes diplômés de la Schola Cantorum de Bâle auprès de Paolo Pandolfo, la violiste Margaux Blanchard fonde avec Sylvain Sartre en 2006 l’ensemble Les Ombres avec lequel elle obtient ffff Telerama pour son premier disque. En 2008, elle fait la rencontre marquante du maestro al cembalo Leonardo García Alarcón, avec lequel elle se produit régulièrement en duo et au sein du continuo de la Cappella Mediterranea.

Sa maîtrise de la viole de gambe et de son répertoire, ainsi qu’un bagage complet en chant, clavier et danse en font une musicienne polyvalente, qui éprouve un réel bonheur à partager la scène avec ses partenaires favoris. Du chant grégorien, aux créations contemporaines, elle inscrit son jeu dans son époque, en transmettant sa passion auprès de tous les publics. En tant qu’enseignante, elle incite à la pratique de la basse continue en tant que discipline à part entière pour tous les violistes.
Margaux Blanchard se produit aujourd’hui en tant que soliste, et sous la direction de Jordi Savall, Vincent Dumestre, François-Xavier Roth lors de nombreux festivals (Ambronay, Aix-en-Provence, La Folle Journée…), fréquente les scènes de prestigieuses maisons d’opéra en France et à l’international (Opéra Garnier, Opéra Comique, Opéra royal de Versailles, Amsterdam, Genève, Tokyo, New York…). On retrouve ses enregistrements chez Mirare, Alpha, Ricercar, et Ambronay Editions.

Direction musicale

Sylvain Sartre

Après des études de piano et de flûte traversière, Sylvain Sartre découvre la richesse des répertoires renaissance et baroque. Charmé par la sonorité de la flûte en bois, il se forme auprès de Annie Ploquin-Rignol, Philippe Allain-Dupré puis de Marc Hantaï à la Schola Cantorum de Bâle où il obtient son Master of Arts in Musical Performance.

Dans ce qu’il entreprend, il accorde une place particulière à la voix. Il intervient en tant que chef auprès de nombreux chœurs et maîtrises et dirige le pôle baroque de l’Institut de Recherche Vocale et d’Enseignement Musical méditerranéen (Irvem). Féru de recherche musicologique, il participe également à la redécouverte de manuscrits oubliés du répertoire français du 18e siècle, travaux récompensés par la Fondation de France.

Afin de réunir ces différentes disciplines, il fonde l’ensemble Les Ombres, dont il assume la direction artistique depuis 2008 avec Margaux Blanchard.
En parallèle, il dirige le projet de création du Centre culturel de rencontre du Château de l’Esparrou (Pyrénées-Orientales).

Régulièrement invité en tant que flûtiste par des chefs renommés comme Hervé Niquet, Leonardo García Alarcón, Chiara Banchini, Jordi Savall, ou Joël Suhubiette, Sylvain Sartre accorde une place particulière à la musique de chambre qu’il pratique auprès des ensembles Pulcinella, Fratres, Le Consort, À bout de souffle, ou l’ensemble baroque de Toulouse,…

Sylvain-Sartre-©Jean-Baptiste-Millot